Permaculture et jardin avec les enfants #1 Idées reçues

Youpi le printemps est là!

Avec lui renaissent les rêves de jardins, les envies de plantations, les projets d’aménagements extérieurs… et l’élan de partager le jardinage avec les enfants et les jeunes!

Parce que ça fait tellement du bien de se reconnecter à la terre, parce que ça donne tellement de sens de semer, regarder pousser, soigner et récolter ses propres légumes et fleurs! Bref, parce que c’est un fantastique support, pour les jeunes autant que pour les adultes.

Vous ne trouverez pas ici un modèle clef en main pour créer votre potager pédagogique en permaculture parce que CA N’EXISTE PAS! Et oui, en permaculture il y a autant de façons de faire que de terrains et de personnes. Ce que je vous propose c’est une série d’articles pour mieux comprendre la démarche permacole appliquée à l’outil pédagogique « jardin ».

Pour ce premier article de la série, voici donc un petit démontage d’idées reçues à l’usage des encadrants. (On verra plus tard pour les idées reçues des participants.) Car la permaculture, c’est accepter de remettre sans cesse en question notre vision du monde (je perds-ma-culture!) pour, peu à peu, en construire un meilleur.

 

Idée reçue n°1:  Permaculture = buttes

On peut faire de la permaculture sans faire de buttes de cultures… et on peut avoir des buttes de cultures et ne pas être un permaculteur pour autant! L’important n’est pas la technique de jardinage, mais la démarche que vous mettrez en œuvre pour en arriver au choix et à la réalisation de VOTRE technique, adaptée à VOTRE projet.

20170625_111808

Ce n’est pas parce que vous en voyez partout sur You tube et autres que c’est la solution miracle!!! Avec des buttes mal faites ou faites sur un terrain pas adapté à cette technique vous risquez au mieux de vous fatiguer le dos pour rien, au pire de louper carrément vos cultures (faim d’azote et cie)! Si votre sol n’est ni très humide, ni très sec, ni très pauvre il y a peu de chances que la culture sur buttes soit à privilégier dans votre cas. Attention, là je schématise très grossièrement. Il peut y avoir d’autre raisons pertinentes à la mise en place de buttes. Ne fermez pas la porte à cette éventualité, mais renseignez vous, essayez de comprendre les mécanismes en œuvre et pesez le pour et le contre de chaque solution!

Pour mieux comprendre cette question, je vous recommande chaudement la lecture de cet article de Christophe Gatineau.

Et, pour tour d’horizon des différentes techniques de jardinage respectueux, avec leurs avantages et inconvénients, cet article de Jardinons sol vivant.

Idée reçue n°2 Permaculture = paillage non stop

Quand on observe la nature, on s’aperçoit qu’elle ne laisse jamais un sol à nu. La couverture du sol c’est un peu comme notre épiderme à nous. On serait bien embêté (bien en danger) si on en avait pas!

Une bonne manière de garder le sol du jardin couvert c’est de pailler. Mais sur ce point, comme sur celui des buttes, une compréhension et une mise en œuvre intelligente s’imposent.

20160926_114536

Oui, le paillage est très important. Mais suivant votre climat et les ressources disponibles proches de votre jardin, vous ne ferez pas la même chose.

Par exemple, ici dans le nord-est, avec un hiver tardif et un climat plutôt humide, je mulche abondamment à l’automne, j’enlève le reste de couverture au printemps pour que la terre se réchauffe et je laisse un sol peu paillé jusque fin mai (minimum). Ensuite je garde un paillage assez conséquent pendant toute la saison chaude.

Si je paille à fond au printemps, non seulement je retarde le début de la saison de production au jardin et en plus je risque de faire un élevage de limaces. Bien évidemment, c’est ce que j’ai fait (allègrement) à mes débuts. Heureusement que mon pote le crapaud et bien d’autres sont venus m’aider 😉

crapaud dans paillage

De plus, on parle souvent de « paillage » mais on peut utiliser bien des matériaux, en fonction de ce qu’on trouve à proximité du jardin. Chez moi, en montagne, il n’y pas de cultures de céréales donc quasi pas de paille. Par contre il y a beaucoup d’arbres, qui perdent leurs feuilles en automne et plein de vieux foin dans la grange de mon voisin, sans compter les déchets de tontes, de tailles et ceux de la cuisine. Parce que le mulch ce n’est pas que de la matière carbonée (sèche), mais aussi des apports végétaux azotés (frais).

Vous l’aurez compris, en matière de paillage comme ailleurs, tout est question  d’observation, de réflexion, d’expérimentation et surtout d’équilibre.

Une grande partie du travail des jardiniers alternatifs consiste à comprendre (et faire comprendre) l’importance primordiale de la vie du sol, son fonctionnement et les moyens de respecter ce sol « vivant ». Je vous proposerai prochainement un article complet sur l’approche de la vie du sol avec les enfants. En attendant je vous conseille cette vidéo sur Yves Gillen et son magnifique Jardin du marais, qui résume bien des choses.

Idée reçue n°3:  Permaculture = jardin et c’est tout

On ne le répétera jamais assez la permaculture n’est pas une technique de jardinage. Celui-ci n’est qu’un des multiples champs d’action de la permaculture comme expliqué ici et  là.

Par essence, la permaculture englobe tous les aspects de la vie et a pour but de générer le plus d’interactions possible entre tous les éléments du système créé. Je préfère donc dire qu’on peut « appliquer les principes de la permaculture à son jardin » plutôt que « faire un jardin en permaculture » (terminologie très à la mode). Le jardin étant seulement un des éléments du système et ne pouvant se suffire à lui même. Je sais que j’ai l’air d’être tatillonne et de jouer sur les mots, mais croyez moi, la posture de départ peut faire toute la différence.

20160327_164921-1

 

Je vous retrouve très bientôt avec un plan d’action concret pour mettre en place votre jardin pédagogique inspiré de la permaculture. En attendant, si vous avez des questions ou des réactions, n’hésitez pas à laisser un commentaire juste là en dessous.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s